La voix des poètes – non à la guerre – Jean Diharsce


je parle au nom des morts
de ces millions de morts
qui ne demandaient rien
qu’à encore un peu vivre
qui ne sont plus que chiffre
je parle des puissants et de leur impuissance
des fautes des mensonges
des mentons arrogants
des calculs indécents
des maîtres de l’argent
je parle des égoïsmes au nom des libertés
l’irresponsable bras qui n’a rien de l’honneur
de cette envie de vivre qui engendre la mort
du moi absurde qui terrasse le nous
comme danse macabre autour des cimetières
je parle au nom des morts
de ces millions de morts
qui ne demandent rien
qu’à encore un peu vivre
et qui n’ont pas de voix
je parle au nom de qui
je parle au nom de quoi
je n’en ai pas le droit
je parle au nom de moi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s