Les expressions grivoises de nos grands-mères : «Mettre la main au panier» : que pouvait désigner le mot «panier» au XVIIIe siècle ?

Ou la la n’allez pas vous imaginer de vilaines choses…l’expression  » Mettre la main au panier  » pour subjective qu’elle soit n’est pas à l’origine celle qu’on croit et si aujourd’hui elle relève de l’argot voir de l’extrême vulgarité, cela n’était le cas du temps de nos grands-mères voir arrières arrière-grands-mères !

Origine

Cette expression date de la fin du XIXe siècle, mais son origine reste incertaine. L’hypothèse la plus courante est qu’elle fasse allusion aux paniers à baleines que portaient alors les femmes sous leurs robes pour leur donner du volume. Et lorsque, serré dans le tramway, il fallait passer devant la dame, il n’était pas rare de devoir mettre la main aux  » aux paniers à baleines  » pour se frayer un chemin…Du coup, pour se faufiler entre ses dames, il fallait toucher leurs fesses avec la main. Rien de grivois à l’époque !

De nos jours l’expression est devenue beaucoup grivoise voir vulgaire puisqu’il s’agit de mettre de mettre la main aux fesses d’une femme sans sa permission, un acte qui est le plus souvent le fait d’un goujat et qui ne mérite que mépris.

Mettre la main au panier ou aux fesses ou bien, beaucoup moins poli : » mettre la main au cul  » d’une femme est donc un acte inqualifiable et dont tout homme devrait s’abstenir. Alors messieurs, les mains c’est dans les poches !

Que pouvait désigner le mot «panier» au XVIIIe siècle ?

Le panier c’était les baleines que les femmes porter sous leur robe pour leur donner de l’amplitude et de belle silhouette.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s