La voix des poètes – Non à la guerre -Vève, Mars si étrange

Mars si étrange
tu répètes
de nouveau ton printemps
ton zèle
jusqu’en haut des arbres
ici on t’attend
on t’attend toujours
on se fouette
on te surprend dans la terre
à nos corps
et tu finis
par débouler
mais là-bas
chez les Ukrainiens
je me demande
c’est dans combien de lunes
… … … …

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s