Olivier Lechat – Jeunesse d’ébène

Sur ta peau, fruits épicés,

s’exhalent mille et une nuits de’ senteurs envoûtantes.

Douce sève de ton sang, mangue parfumée,

le roi divin a béatifié ton corps d’ébène.

Que nous emmène ton regard astral,

aux horizons de terres providentielles…

Jeunesse d’ébène, sème ton art, sème ta vie !

Frappe de ton glaive les vautours de la haine.

Coeur d’ébène, fais confiance aux sourires de tes étoiles.

N’entends-tu pas au loin les rugissements,

d’un avenir sillonnant les stries de tes mains ?

Ô forces de l’univers qui résonnent de son des tam-tams…

Ecoutez la danse tribale des fiertés d’ébène.

Le blanc de mes yeux vous implore…

Rendez-vous à cette jeunesse d’ébène, ivre d’horizons,

les clefs de sa liberté retrouvée !

Recueil Poétique Existentielle Editions Amalthée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s