La voix des poètes – Non à la guerre – Marion Lubreac

Une traînée de poudre
Un doigt dans le sable
Un souvenir…
Un nuage…
Gorgé de tous les silences
Appuyés.
Leurs bouches
qui hurlent
Juste un instant
En un clin d’oeil la terre
Eventrée
Couvre le monde
De ses cendres
Leur sang
Flotte
L’éphémère a poudré sur la route
On aurait dû amarrer le temps

Les racines ont pleuré
sous le tranchoir
N’écoutons pas la guerre
C’est si triste, les guerres,
Ça tue les espérances
Ça détruit tous les rêves
Ça étouffe le ciel
Ça éborgne les chairs
J’ai caressé chacune
De tes blessures
l’écorce
respire
ta seve
La tête en friche
J’entonne le monde
Mais je saigne avec toi



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s