Les expressions grivoises de nos grands-mères : Rouler un palot (années 50)

Dans les années 50, pour se vanter auprès de ses copains, lorsqu’on avait embrassé une fille on disait  » je lui ai roulé un palot  » avec une certaine fierté ! Une expression familière voir argotique qui perdure toujours auprès des ados encore de nos jours même si beaucoup préfèrent dire  » rouler une pelle  » ou  » une galoche  » ! Bref une façon de dire donner un baiser !

Origine

Cette expression tire son origine du verbe peloter qui remplace patiner au XIXe siècle et qui signifiait caresser avec insistance. L’expression usitée à l’époque était rouler un pélot, dérivant de peloter qui, par déformation, donne rouler une pelle ou un palot.

Mais rouler un palot fait référence au french kiss, oui oui celui-là même où on se caresse mutuellement la langue en s’embrassant. Rouler un palot c’est donc ce fameux  » baiser avec la langue ». On disait « rouler un pélot », puis « rouler un palot ».

Sachant que le pélot vient de « plot », un mot de patois normand qui désignait un gros pieu enfoncé en terre pour y attacher les vaches, quand on n’avait pas de clôture. Une métaphore peu subtile de la langue qui entre en bouche.

Palot, patin, patiner….bref s’embrasser avec fougue jusqu’ à se décoller les amygdales ! Non je rigole !

Voilà et maintenant allez donc  » rouler un palot à votre amoureux(se)  » histoire de lui prouver que vous l’aimer à la folie !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s