L’impalpable trésor … Qu’on nomme « Poésie » – Thierry Montgaillard

Retrouver la jeunesse au déclin de l’âge,
Le temps d’écrire ce poème qui parle pour vous,
Oublier sa fatigue et les bafouillages,
Alors, mon cœur rajeuni fait entendre ses coups

L’impalpable trésor qu’on nomme « Poésie »,
Se dire que je vais de mes deux mains le saisir,
Cette manne devient un soupçon d’ambroisie,
Et je mouille mes lèvres à son divin élixir.

Si la fleur me parle! Alors je vous traduis,
A ciel ouvert la plus hérétique des Bibles,
L’arbre de ma science vous offre son fruit,
Et ses secrets vous deviennent accessibles.

Ne serais-je donc né que pour de la poésie ?
Homme je redeviens quand je pose ma plume,
La puissance des rimes est une facétie,
Qui mue mes instants de joies en amertume.

Revenir parmi vous, n’est qu’un dénuement,
Moi qui me crus admis à la céleste vigne,
Très peu de lecteurs et peu de compliments,
A la postérité, pas le moindre signe.

Ce que j’ai pu écrire n’est qu’un rai de phosphore,
Qui nait et luit dans ma tête chaque nuit,
Ecriture attardée que ne suit nulle aurore,
Ce reste de rêve que je nomme poésie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s