Auto-dérision – JP Clair

On continue toujours avec le sourire à découvrir le petit manuel « Auto-dérision  » pour tout connaître de votre automobile ! Merci Jean-Paul !

P

PIGEON : C’est le volatile préféré du vendeur et du réparateur. 

PIGNON : Il devra supporter la mise en boîte et, s’il n’a pas la dent dure, c’est la mort sûre.


 
PILOTAGE : Pour le pratiquer convenablement, le conducteur doit disposer de ses deux mains. S’il n’y consacre qu’une main, remplacer le « i» par un « e» pour s’adapter à la nouvelle situation. A ce propos, je vais citer Sacha Guitry : « Celui qui conduit d’une main finit toujours à l’église, soit au bras de la dame, soit sous le catafalque ».
 
PINCE A DENUDER : Avec son concours, le fil se sent moins isolé et peut établir des contacts.
 
PINCE MONSEIGNEUR : Dans un conte de fées, la bergère déclara au prince : « C’est pour vous que j’en pince, Monseigneur ».
 
PISTOLET : D’une main ferme, le peintre s’en sert pour impressionner une carrosserie, tout en visant un brillant résultat qui sera de bon ton.
 
PISTON : Elément aussi indispensable à la marche du moteur qu’à la promotion sociale.
 
PIVOT : Aime bien qu’on lui tourne autour.
 
PLAFONNIER : Une lumière qui nous vient d’en haut.
 
PLAQUES REFLECHISSANTES : A base de matière grise.
 
PLAQUETTES DE FREINS : Elles ne supportent pas les mélanges et il faut impérativement les trier.
 
PLASTICAGE DE COMMISSARIAT : Un moyen efficace pour faire sauter les contraventions.


 
PLATANES : Ils procuraient à l’automobiliste une ombre apaisante tout en jalonnant son chemin. Depuis, ils se sont mis à traverser la route sans prévenir, provoquant des accidents. Il a fallu les abattre par sécurité.
 
PLEIN : S’effectue à grands coups de pompes.
 
PLOMB : Alourdissait le prix du super. Depuis quelques années, on s’est rendu compte que c’était dangereux pour l’organisme, mais les lapins le savaient depuis longtemps !
 
PNEU :  Se dégonfle bien moins souvent que l’individu qui, lui, est souvent gonflé d’orgueil.
 
PNEUMOLOGUE : Il n’a rien à voir avec les pneus, mais il peut vous conseiller de garder la chambre.
 
PNEUS D’OCCASION : On peut les comparer à des chaussures de deuxième main.
 
POIGNEE : On lui donne la main pour pouvoir prendre la porte.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s